Rencontre du lundi 25 avril 2016 entre le Président Maurice KAMTO, le Directoire du MRC et Monsieur le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD)

Le 20 avril 2016, le MRC a déclaré, conformément à la Loi N° 90/055 du 19 décembre 1990 portant organisation des réunions et des manifestations  publiques, dans les services de  monsieur le Sous-préfet de Bertoua 1er la tenue de son meeting projeté pour le 30 avril 2016, de 12 heures à 18 heures à la Place des Fêtes.  En violation des engagements internationaux du Cameroun, de la Constitution et de la loi sus citée,  et par un acte discriminatoire, celui-ci a non seulement refusé de  délivrer immédiatement le récépissé mais a interdit sa tenue. 

A la suite de cette décision arbitraire qui a, à la suite d’autres décisions de même nature, mis à jour le complot d’Etat ourdi par le RDPC à travers la Préfectorale contre le MRC, le Directoire avait adressé à l’attention du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) une correspondance dans laquelle était dénoncées ces pratiques contraires aux valeurs démocratiques officiellement défendues par les autorités de notre pays tant au niveau national qu’international.  Outre cette correspondance, une demande d’audience avait également été adressée à monsieur le Ministre.

Lundi 25 avril 2016, le président national du parti, Maurice KAMTO, et le Directoire du MRC se sont rendus au cabinet du MINATD. Y étant, ils ont été reçus par monsieur le MINATD assisté de ses proches collaborateurs. Au cours d’un échange long et courtois, le président KAMTO, assisté de sa suite, a déploré les actions systématiquement vexatoires et discriminatoires de la Préfectorale contre le MRC sur l’ensemble du territoire national, depuis son lancement en août 2012 avant d’aborder le sujet de la décision illégale et discriminatoire de monsieur le Sous-préfet  de Bertoua 1er relatif au meeting du MRC prévu le 30 avril 2016 à Bertoua. Au terme de cette première rencontre, monsieur le MINADT a promis une seconde pour, espère t-il trouver une solution et probablement dissiper les malentendus.

Le MRC appelle ses militants, et notamment ceux de la Région de l’Est, à rester mobilisés pour le grand rendez-vous de Bertoua car ses dirigeants restent convaincus que les autorités du pays sauront faire entendre raison à la Préfectorale de Bertoua 1er aujourd’hui, puis demain à celle de Maroua, Bamenda, Garoua, Ebolawa, etc.

La Communication du MRC
Yaoundé le 25 avril 2016