Langue

lettre de Maurice KAMTO aux jeunes camerounais en vacances 2016

Chers jeunes compatriotes, élèves et étudiants sur l'ensemble du territoire national et à l'étranger,

En cette période de vacances durant laquelle vous nourrissez de beaux projets de vie, je vous souhaite un paisible séjour dans vos familles respectives, après une année scolaire et académique laborieuse. En même temps, je vous exhorte à vous préparer, après un repos bien mérité, à affronter avec encore plus d'ardeur au travail la prochaine rentrée scolaire et universitaire.

Vos efforts personnels et les sacrifices importants consentis par vos parents pour vous assurer une bonne éducation se traduisent par les résultats que l'on sait. Depuis trois décennies, ni l'état de décrépitude avancée des infrastructures, ni les insuffisances stratégiques du système éducatif au Cameroun n'ont entamé la ferme volonté de réussite de la grande majorité d'entre vous. Tant dans l'enseignement général que dans l'enseignement technique, ou dans le domaine de la formation professionnelle, vous avez bravé de nombreuses épreuves, avec des fortunes diverses.

Je félicite ceux, parmi vous, qui ont réussi aux examens et concours. A ceux d'entre vous qui n'ont pas obtenu les résultats escomptés, je conseille de ne point céder au découragement, car la persévérance finit toujours par payer.

Je déplore la baisse continue du pouvoir d'achat de vos parents, qui dans le même temps voient s'accroître la part de leurs efforts financiers à consacrer à votre éducation. Les parents des jeunes scolaires ont en mémoire la supercherie de la gratuité de l'école annoncée pompeusement par le Gouvernement, il y a quelques années. La réalité a balayé toutes les illusions en la matière : l’école n'a jamais coûté aussi cher au Cameroun qu'au cours des vingt dernières années, tous ordres d'enseignements confondus. Par exemple, pour des cours d'informatique dans les établissements publics, on exige des élèves le paiement de frais, sous peine d'exclusion; ici on demande des rames de papiers aux écoliers, là des rouleaux de papier toilette, etc. Il s'agit-là des sortes de taxes non prévues par un texte législatif ou réglementaire quelconque. Le "paquet minimum" est un fantôme à chaque rentrée scolaire, et fait l'objet de tous les trafics dès qu'il daigne se montrer.

Au sein des établissements scolaires, publics et privés, vos parents endurent le supplice que leur imposent les dysfonctionnements chroniques des APE (Associations des parents d'élèves). Pis encore, la corruption endémique et les passe-droits de toutes sortes minent l'institution scolaire. L'admission dans les établissements scolaires, et surtout publics, se fait au prix fort. Les responsables publics à tous les niveaux en sont conscients, mais tout le monde s'en accommode.  

Chers jeunes, chers vacanciers,

C'est à grand renfort de propagande que l'on vous annonce que les jeunes des universités, recevront bientôt 500.000 laptops. Au cas où vous en recevriez, faites-en bon usage, dans le cadre de vos études ou recherches, puis aussi pour votre émancipation culturelle et politique, aux fins du bonheur de vos familles, pour la prospérité du Cameroun. Profitez-en, pour vous affranchir de la dictature rampante, pour devenir des étudiants du monde, pour vous transformer en femmes et hommes résolument habités par la citoyenneté active.

Faites-en bon usage, d’autant plus que pour l’acquisition de ce matériel, le Cameroun va s’endetter pour 75 milliards de FCFA, somme remboursable sur une échéance de 20 ans, c'est-à-dire le fruit des impôts de vos parents et dans quelques temps par celui de vos propres impôts. Contrairement à ce que l'on essaie de vous faire croire, il ne s'agit donc pas d'un don d’un individu.

Chers jeunes compatriotes,

En ce 29 juillet 2016, la planète célèbre la 17e journée mondiale des administrateurs systèmes. Je vous convie à saisir cette occasion pour une prise de conscience effective des risques liés aux questions de sécurité sur Internet. Ne vous laissez point embarquer dans la cybercriminalité sous toutes ses formes, ou par des doctrines extrémistes et criminelles. Protégez vos équipements informatiques, afin d'assurer leur fiabilité permanente.

Le MRC, Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, est un parti à l'offre politique avant-gardiste pour la nation et en particulier pour la jeunesse. Le "Pacte Jeune" de notre Vision pour le Cameroun, met l'éducation nationale au cœur de notre projet politique. Vous pouvez en savoir davantage en visitant à tout moment le site de notre parti, www.mrcparty.org.

Ceux-là mêmes qui vous privent de bourses alors qu'ils ont jadis bénéficié de bourses d'études, au lycée et à l'université, au Cameroun et à l'étranger, qui discriminent dans les concours administratifs, dans les recrutements dans la fonction publique et les entreprises publiques veulent vous faire croire, par un geste politicien ne s'inscrivant dans aucune politique pensée, qu'ils s'intéressent à vous et à votre avenir. Mais, nul n'est dupe de quoi que ce soit et vous ne devez pas vous laisser abuser.

Chers jeunes compatriotes,

Apprenants en formation professionnelle, élèves des collèges et lycées, étudiants des universités publiques et privées, vous êtes l'avenir du Cameroun et les catalyseurs de la Renaissance nationale.

L'espoir repose sur vous.

Bonnes vacances scolaires!

Maurice KAMTO
Président national du MRC
29 juillet 2016.