Langue

Fraudes alléguées à ELECAM : Un militant du MRC demande une enquête indépendante

Monsieur le Président du Conseil Electoral d'ELECAM,

J'ai l'honneur de partager avec vous cette information plus qu'inquiétante sur le fonctionnement supposé de l'auguste institution que vous représentez.

Sous réserve que les allégations qui y figurent soient avérées, elles viennent simplement s'ajouter à d'autres manquements graves observés pendant le double scrutin du 30 septembres 2013 au cours duquel par exemple, en violation du code électoral, votre organe a laissé le vote se dérouler dans les casernes puis a pris en compte les résultats sortis de ces casernes qui étaient en faveur du RDPC, le parti au pouvoir, à hauteur de 99,5%. Ainsi, rien que dans la circonscription du Mfoundi, la capitale, près de 18.600 votes issus des casernes ont ainsi faussé la sincérité des résultats. Toujours au cours de ce double scrutin, dans la ville de Yaoundé, les bulletins de vote du MRC ont été acheminés dans les bureaux, notamment dans l'Arrondissement de Yaoundé V, à 12 heures alors que ceux du RDPC étaient dans tous les bureaux de vote dès l'ouverture du vote à 8 heures.

Dans de nombreux bureaux de vote, notamment à Yokadouma, nos représentants ont été chassés des bureaux de votes par les militants du parti au pouvoir avec l'appui de l'armée, le BIR. Face à cette situation, je vous ai téléphoné et vous m'avez orienté vers votre collègue, le Révérend Dr MASSINGAM qui m'a exprimé son impuissance ceci d'autant plus que monsieur le Préfet que j'avais contacté plus tôt était  descendu sur les lieux sans pour autant que son autorité soit respectée.

ans les Hauts Plateaux, dans les Bamboutos, la fraude était sauvage; nos camarades y ont arrêté des votants ambulants qui bourraient les urnes; informés, j'ai prescrit à nos militants de les conduire devant les autorités et surtout de ne pas les violenter. C'est ainsi que Monsieur le Préfet a été saisi et les fraudeurs lui ont été remis ainsi que leurs "matériel".  Ce jour-là, je vous ai appelé pour vous en informer.

En somme, comme le démontre le rapport que le MRC a dressé au lendemain de ce double scrutin du 30 septembre 2013 et qui a été envoyé, contre décharge, à monsieur le Président de la République, au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, à vous même, à monsieur le Directeur Général d'ELECAM ainsi qu'à quelques chancelleries, votre organisation n'a pas fait respecter le code électoral. Plus grave, certains de vos collaborateurs ont fait preuve d'un soutien ouvert et manifeste au RDPC, faussant ainsi la sincérité du vote.

Monsieur le Président du Conseil, le rôle de votre institution est, au delà de toute autre considération, essentiel dans la préservation de la paix dans notre pays.

Dans la situation socioéconomique actuelle du Cameroun, ce rôle va être critique au cours des prochaines consultations. De la capacité d'ELECAM à donner des gages sur sa crédibilité et son impartialité dans la conduite des scrutins, indépendamment de la modification consensuelle de tout le système électoral, y compris de la composition de votre institution, qui est une compétence du Gouvernement,  dépendront la paix et la stabilité que tous, nous souhaitons et recherchons de notre pays.

Aussi est-il souhaitable que vous ouvriez, dans la transparence la plus totale, une investigation sur les allégations ci-dessous.

Dans l'espoir que vous comprendrez la démarche républicaine qui m'anime, recevez, monsieur le Président du Conseil, ma parfaite considération.

Alain FOGUE TEDOM,
Militant du MRC,
Yaoundé, le 19 avril 2016.


Pris sur la page Facebook de Parfait MBVOUM le 18/04/2016
Voila comment ELECAM organise la fraude.

Parfait MBVOUM écrit:
"C'est votre Histoire et vous devez la Connaitre.
Il y'a quelques jours, se tenait une réunion d’évaluation des inscriptions sur les listes électorales, à l'agence départementale ELECAM du Mfoundi, à omnisports. Etaient présents, outre le chef d'agence départementale ELECAM du Mfoundi, les représentants de partis politiques et les représentants du Conseil Électoral d'ELECAM pour le centre que sont Dames Bomba Nkolo et Delphine Tsanga. Prenant la parole Naïvement, le Chef d'antenne de Ydé4, chef qui n'est pas des plus compétents, déclara: "Je ne comprends pas pourquoi les cartes électorales sont autant produites en désordre. Si vous vous appelez par exemple:"Mbvoum Aloys Parfait", les cartes sont produites "Mbvoum Aloys Parfait", Aloys Parfait Mbvoum", Parfait Mbvoum Aloys". Stupeur dans la salle. Le chef D'Agence Départementale, plus politique et très proche du parti au pouvoir, contesta les propos de son collaborateur en lui disant que ce n'est pas possible. Les membres du conseil électoral" courroucés", décidèrent d'ouvrir une enquête.

Quelques minutes plus tard, une autre révélation vint du coté de Yaoundé 6, un militant du Rdpc détenait un peu plus de 1500 cartes électorales. il les avait reçus des Mains de feu Adjessa, ancien Maire de Yaoundé 6,qui les aurait lui même reçus ou achetés du Chef d'antenne de Yaoundé6 en poste. Ces cartes avaient d'abord été recensées chez un ancien Ministre originaire du Centre, aujourd’hui, Chargé de mission à la présidence avant le dispatching dans cette circonscription de Yaoundé6.

Le militant du RDPC auteur de cette fuite fait partie des frustrés lors du dernier renouvellement des organes de base du RDPC.

Pour cette autre affaire, les membres du Conseil Electoral décidèrent une fois de plus d'ouvrir une enquête. Un mois plus tard. Rien. Nous passerons à la vitesse supérieure dans les prochains jours si ce mutisme persiste.

Ça sort comme ça sort"