Langue

warning: Creating default object from empty value in /home/mrcparty/www/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.

Actualités

Conférence de Presse - Crise dans les régions anglophones: l’inquiétant attentisme de la Communauté internationale

Crise dans les régions anglophones: l’inquiétant attentisme de la Communauté internationale

Mesdames, messieurs,

Depuis environ cinq mois, les Régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest du Cameroun sont en proie à une crise qui n'a cessé de gagner en ampleur, et a atteint désormais un niveau de gravité sans précédent depuis la Réunification de notre pays en 1961. Des revendications corporatistes des Avocats et du Syndicat des enseignants anglophones au départ, elle s'est transformée en une crise politique profonde du fait d'une mauvaise gestion par le Gouvernement et de l'exacerbation des frustrations des Camerounais Anglophones. Parce qu'ils se sentent mal à l'aise au sein de la Nation, pour diverses raisons, bon nombres de nos compatriotes des Régions en question demandent un retour au fédéralisme dans sa forme de 1961.

Conférence de Presse du MRC sur la crise persistante dans les régions anglophones

Crise dans les régions anglophones du Cameroun

Conférence de Presse du MRC le 03 Avril 2017

Devant la persistance de la crise anglophone, que le MRC avait dès sa création en 2012 considéré comme l’un des problèmes politiques majeurs pour le vivre ensemble au Cameroun, et qu'il appelait déjà alors à résoudre par le dialogue, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun informe l’opinion nationale et internationale que son Président National, Maurice KAMTO, donne le lundi 03 avril 2017, à son siège sis au Dispensaire d’ODZA, à 10 heures 30 minutes précises, une conférence de presse sur le thème "LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE  ET LA CRISE ANGLOPHONE".

La communication.

Crise dans les Régions anglophones: Des élites décridibilisées incitent à la haine et à la guerre civile

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) reste préoccupé par la situation de blocage qui prévaut dans la crise anglophone et rappelle la nécessité de la libération des nouveaux leaders anglophones légitimes pour l’amorce d’un dialogue républicain urgent et vital.

Le MRC dénonce les manipulations gouvernementales visant à susciter une stérile opposition entre les élites du Nord–ouest et celles du Sud-ouest avec pour objectif, la division des Camerounais des Régions anglophones.

Lors d’une réunion de crise tenue le 3 février 2017 dans un hôtel de Buea, par quelques personnalités originaires de la Région du Sud-ouest, conduites par Monsieur Peter MAFANY MUSONGE (1), ancien Premier Ministre, Grand Chancelier des Ordres Nationaux, et donc grand collaborateur du Président de la République, celles-ci ont publiquement accusé les élites du Nord-ouest d’animer la grève et les révoltes dans leur si douce et paisible région. Elles ont aussi appelé les populations à se constituer en groupes pour appuyer les autorités et les forces de maintien de l’ordre dans la répression contre les grévistes...

Crise dans les régions anglophones: le MRC appelle à la fin des arrestations politiques, à la libération des nouveaux leaders socio-politiques légitimes et au dialogue politique

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) est très  préoccupé par le régime de terreur qui s’abat sur les nouveaux leaders anglophones légitimes, depuis que le Gouvernement a réalisé, après avoir maladroitement nié l’existence d’un problème anglophone à coup d’arguments et de démonstrations officiels, que ses « solutions » ne satisfont pas les populations du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Ces « solutions » ne pouvaient en réalité être qu’insatisfaisantes, car il n’est pas possible de proposer de véritables solutions à un problème dont on nie officiellement l’existence...

Crise dans les régions anglophones - le MRC appelle au patriotisme et au sens des responsabilités républicaines

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) regrette profondément l’échec des laborieuses discussions péniblement ouvertes entre le Gouvernement et les leaders anglophones dans la crise en cours dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest. Cet échec, qui a été sanctionné, le mardi 17 janvier 2017, par l’interdiction de la Cameroon Anglophone Civil Society Consortium (CACSC) et de la Southern Cameroons National Council (SCNC), et l’adoption par le porte-parole du Gouvernement d’un ton guerrier fait redouter une montée de la violence dans ces deux Régions de notre pays. En effet, la nouvelle posture du Gouvernement fait courir un risque réel à la paix et l’unité nationale.

D'un autre côté, l'agitation du spectre de la sécession ne créé pas un climat propice au dialogue. Pour des raisons tenant à notre histoire nationale qu'il convient de ne jamais perdre de vue, chacun sait que l'option sécessionniste est simplement inacceptable. On présente la revendication du fédéralisme dans la confusion avec cette idée de sécession. J'ai la conviction qu'une large majorité des Camerounais, anglophones et francophones qui observent le silence, ne seraient pas favorables  à un retour pure et simple de notre pays à la situation de 1961. Un peuple, une nation, n'écrit pas son histoire à reculons. Néanmoins, je crois qu'il est bon, dans un contexte effervescent et volatile comme celui qui règne à l'heure actuelle, de convenir que les différentes options soient au menu du dialogue...

Grand moment de Télévision ce 31 décembre 2016 à Canal2 international avec Me Michèle NDOKI

Maître Michèle NDOKI du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) est l'invitée VIP de l'émission Spéciale sur la Fin d'année 2016, à 20h.

Avec d'autres panélistes dont :

  • Prof. Charly Gabriel MBOCK de l'UPC,
  • M. Christian PENDA EKOKA, Economiste, Conseiller à la Présidence de la République du Cameroun
  • et d'autres

Ils feront le Bilan de l'année 2016 et commenteront le 34ème discours de fin d'année 2016 du Président Paul BIYA à la Nation.

Une Présentation de Jean-Bruno TAGNE, Directeur Général Adjoint de Canal2 International, chargé de l'Information.

Rendez-vous à 20h donc.

Message de fin d'année 2016 du Président National du MRC Maurice KAMTO à la Nation Camerounaise

Camerounaises, Camerounais,

Mes chers compatriotes de l’intérieur et de la diaspora,

L’année qui s’achève a été une année riche d'évènements qui ont attristé notre peuple. Il s'agit d'une année d'épreuves sur le plan de la sûreté et de la sécurité des citoyens camerounais, ainsi que du vivre ensemble et du devenir de notre Etat-nation, comme le montre de manière inquiétante la question anglophone. En outre, cette fin d'année 2016 marque un nouveau tournant régressif dans le domaine économique et social de notre pays.

Sur la question anglophone

L'année 2016 s'achève sur des violences tragiques dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Aux viols, à la torture et aux traitements cruels, inhumains et dégradants de jeunes filles désemparées traquées dans les taudis qui leur tiennent lieu de résidence universitaire à Buea, se sont ajoutés les massacres de populations révoltées mais sans armes, notamment à Bamenda et Kumba. Nous avons condamné et condamnons encore fermement ce comportement inacceptable, car rien ne peut justifier de tels actes criminels de la part d'un Gouvernement dont la mission première est de protéger les populations, d'être à l'écoute de leurs plaintes et de répondre à leurs doléances...