lettre de Maurice KAMTO aux jeunes camerounais en vacances 2016

Chers jeunes compatriotes, élèves et étudiants sur l'ensemble du territoire national et à l'étranger,

En cette période de vacances durant laquelle vous nourrissez de beaux projets de vie, je vous souhaite un paisible séjour dans vos familles respectives, après une année scolaire et académique laborieuse. En même temps, je vous exhorte à vous préparer, après un repos bien mérité, à affronter avec encore plus d'ardeur au travail la prochaine rentrée scolaire et universitaire.

Vos efforts personnels et les sacrifices importants consentis par vos parents pour vous assurer une bonne éducation se traduisent par les résultats que l'on sait. Depuis trois décennies, ni l'état de décrépitude avancée des infrastructures, ni les insuffisances stratégiques du système éducatif au Cameroun n'ont entamé la ferme volonté de réussite de la grande majorité d'entre vous. Tant dans l'enseignement général que dans l'enseignement technique, ou dans le domaine de la formation professionnelle, vous avez bravé de nombreuses épreuves, avec des fortunes diverses..

Code Pénal Camerounais: le MRC appelle à une nouvelle concertation sur quelques points litigieux

L’Assemblée Nationale a adopté, le 22 juin 2016, la loi portant Code pénal; le Sénat l’a  adoptée à son tour le 28 juin. En principe, ce Code n’attend plus que sa promulgation par le Président de la République pour s’imposer à tous.

Depuis que le projet de Loi N°989/PJL/AN portant Code Pénal a été annoncé au Parlement pour la 2ème Session Ordinaire de juin de cette année, le pays tout entier est traversé par une déferlante de débats portant aussi bien sur la démarche suivie pour l'élaboration du projet de Code que sur sa signification politique, ainsi que sur certains de ses aspects techniques...

Déclaration du MRC sur la gestion gouvernementale de la grippe aviaire, la recapitalisation de la SODECOTON et de la nomination a sa tête d’un nouveau Directeur Général

L’actualité économique et sociale de notre pays est marquée par deux évènements : d'une part, la crise dans la filière avicole née de l’apparition dans un important complexe agro-industriel de la grippe H5N1, communément appelée grippe aviaire, et sa gestion par le Gouvernement; d'autre part, la recapitalisation de la SODECOTON et la nomination à la tête de cette société d’Etat d’un nouveau Directeur Général.

De la grippe aviaire et de sa gestion par le Gouvernement

Au sujet de la grippe aviaire, jusqu’ici, le MRC s’est imposé une réserve afin de ne pas gêner les actions du Gouvernement. Mais devant l’incapacité du pouvoir à prendre en compte le désespoir des professionnels du secteur avicole, des milliers de braves petits éleveurs et des nombreux acteurs de la filière dont l’apport à l’économie locale, nationale et sous régionale n'est plus à démontrer, notre parti décide de rompre son silence...

la Caravane de la Renaissance se mobilise à Bamenda le Samedi 25 juin 2016

Après le meeting de Bafoussam perturbé par les forces de l'ordre le 21 novembre 2015, et celui de Bertoua interdit par les autorités le 30 avril 2016, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a déclaré un meeting géant qui se tiendra le Samedi 25 juin 2016 dès 13h:00 à Bamenda Main Grand Stand, dans le cadre de la mobilisation de la Caravane de la Renaissance dans la Région du Nord-Ouest.

M. Emmanuel Sadi, Dauphin autoproclamé du Président BIYA, responsable politique du décès du militant Thomas YIMAFFO dit "Père THOM"

Déclaration sur la responsabilité politique de M. Emmanuel Sadi, Dauphin autoproclamé du Président BIYA, la culpabilité morale du sous-préfet Bertoua 1er et de Madame la Présidente du TGI du LOM ET DJEREM à propos du décès du militant Thomas YIMAFFO dit "Père THOM".


Le mardi 10 mai 2016, le camarade THOMAS YIMAFFO qui, en compagnie de trois autres camarades avaient été victimes d’un accident de circulation sur la route de BERTOUA, à deux kilomètres d’AYOS, le jeudi 28 avril 2016 a finalement rendu l’âme après s’être courageusement battu contre la mort pendant près de deux semaines...

Déclaration sur le meeting interdit et les humiliations subies par le Directoire du MRC à Bertoua

Après la double décision illégale, discriminatoire et politiquement assumée de monsieur le Sous-préfet de Bertoua 1er interdisant la tenue du meeting du MRC le 23 avril puis le 30 avril 2016, la rencontre arrachée à monsieur le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) au prix d’une humiliation face aux caméras le lundi 25 avril 2016, le Président National du parti, Maurice KAMTO, et les membres du Directoire étaient convoqués le vendredi 29 avril à 16h30 au MINATD pour avoir la position finale du Gouvernement sur le meeting projeté le lendemain 30 avril à Bertoua, à plus de 300 km de Yaoundé.

Au terme de cette rencontre courtoise, monsieur René Emmanuel SADI, MINATD, a, malgré ses talents de diplomate, laissé entrevoir qu’il recevait les dirigeants du MRC moins comme le représentant de l’Etat, et donc garant des engagements internationaux du Cameroun, la Constitution et de la Loi N°90/055 du 19 décembre 1990 fixant le régime des réunions et des manifestations publiques, que comme militant, ancien secrétaire général du RDPC et candidat, encore camouflé, à la magistrature suprême...

Message du Président National du MRC, Maurice KAMTO, aux Travailleurs du Cameroun à l’occasion de la 130ème Journée internationale du Travail

Chers travailleuses et travailleurs du Cameroun, mes chers Compatriotes,

Vous allez célébrer, dans quelques heures, la 130ème édition de la journée internationale du Travail. Elle est placée cette année sous le thème «Responsabilité Sociale des entreprises et des syndicats pour le travail décent». Le terme «travail décent» était déjà présent dans le thème de l’année dernière. Mais au cours de l'année écoulée aucun signal positif n’a été donné pour l’amélioration des politiques du travail décent.

 Le Cameroun étant signataire de la convention internationale pour la protection des droits de l’homme, le droit de travailler pour tout camerounais fait partie des droits de l’homme. Malheureusement, trouver et garder un emploi aujourd’hui au Cameroun, relève pour certains, de l’extraordinaire, pour d’autres de la chance, et pour bien d’autres encore, d’un coup de pouce donné par une connaissance, la corruption ayant gangréné les différents processus de recrutements...

Rencontre du lundi 25 avril 2016 entre le Président Maurice KAMTO, le Directoire du MRC et Monsieur le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD)

Le 20 avril 2016, le MRC a déclaré, conformément à la Loi N° 90/055 du 19 décembre 1990 portant organisation des réunions et des manifestations  publiques, dans les services de  monsieur le Sous-préfet de Bertoua 1er la tenue de son meeting projeté pour le 30 avril 2016, de 12 heures à 18 heures à la Place des Fêtes.  En violation des engagements internationaux du Cameroun, de la Constitution et de la loi sus citée,  et par un acte discriminatoire, celui-ci a non seulement refusé de  délivrer immédiatement le récépissé mais a interdit sa tenue. 

A la suite de cette décision arbitraire qui a, à la suite d’autres décisions de même nature, mis à jour le complot d’Etat ourdi par le RDPC à travers la Préfectorale contre le MRC, le Directoire avait adressé à l’attention du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) une correspondance dans laquelle était dénoncées ces pratiques contraires aux valeurs démocratiques officiellement défendues par les autorités de notre pays tant au niveau national qu’international.  Outre cette correspondance, une demande d’audience avait également été adressée à monsieur le Ministre..

Audience du Directoire du MRC au MINATD suite au Complot d'Etat qui ménace le MRC : Communiqué de Presse

Suite à l’interdiction illégale et discriminatoire par monsieur le Sous-préfet de l’arrondissement de Bertoua 1er du meeting régional du MRC projeté pour le 30 avril 2016 à la Place des Fêtes de la ville de Bertoua de 12 heures à 18 heures, le Directoire du MRC s’est rendu le vendredi 22 avril à 11heures au cabinet de monsieur le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) afin de le prier de bien vouloir  lui accorder une audience en urgence, au regard de gravité de la situation.

Y étant, et en l’absence de monsieur le Ministre et de son staff, une correspondance lui a été laissée contre décharge, et une demande d’audience a été formellement remplie avec pour objet : « A propos de la survie du MRC »...

Meeting MRC du 30 avril 2016 à Bertoua: le sous-préfet refuse de recevoir notre déclaration de manifestation publique

Depuis son lancement, le 12 août 2012, sous la menace des matraques dans un hôtel de Yaoundé, alors même que le parti avais pris le soin de respecter toutes les procédures administratives qu’impose la Loi n°90/055 du 19 décembre 1990 fixant le régime des réunions et des manifestations publiques, le MRC est à l’évidence victime d’un complot d’Etat dont la mise en œuvre semble avoir été confiée à un corps de l’administration camerounaise, la Préfectorale. En effet, de façon systématique et en violation flagrante de la Constitution et des lois de la République, toutes les réunions et manifestations politiques du parti sont annulées, ses responsables et militants humiliés et battus publiquement, parfois devant les caméras des médias et en direct sur les réseaux sociaux. L’objectif recherché à travers ce complot d’Etat est de dissuader par la terreur les Camerounais d’adhérer au projet du MRC...